À combien s’élève le coût d’une estimation immobilière à Ancenis ?

Partager sur :
À combien s’élève le coût d’une estimation immobilière à Ancenis ?

Entreprendre une estimation immobilière est nécessaire dans certaines situations. Il est alors important de prévoir un certain budget pour sa réalisation, surtout si la démarche est opérée par un professionnel. Dans la pratique, quel est le coût d’une estimation immobilière à Ancenis ? Réponses.

Les cas où une estimation immobilière est gratuite

Une estimation immobilière peut s’entreprendre sans aucuns frais dans les cas suivants :

  • lorsque la démarche est réalisée en ligne :

Elle s’effectue à partir d’un estimateur virtuel qui fonctionne de manière automatique. Aucune visite des lieux n’est nécessaire, il suffit de fournir quelques informations concernant le bien et d’enclencher le processus d’estimation. Les résultats apparaissent sur l’écran au bout de quelques minutes.

  • si elle est confiée à un agent immobilier : 

Sous réserve qu’aucun mandat de vente n’ait été signé avec le professionnel, la prestation doit être gratuite. Le spécialiste peut estimer le bien à distance, en lui fournissant toutes les informations à partir de son site vitrine. Ou il peut entreprendre une visite de la propriété et l’auditeur sur place. 

Les situations qui rendent l’estimation payante

Une estimation immobilière fait obligatoirement l’objet de frais lorsqu’elle est confiée aux deux professionnels suivants :

  • le notaire :

Cet officier ministériel peut être sollicité pour estimer un bien dans le cadre d’une succession ou d’un divorce et plus rarement lors d’une vente immobilière. Pour cause, son intervention est toujours payante et ses tarifs ne sont pas encadrés. Leur montant dépend essentiellement du type de bien et de sa complexité. En moyenne, la prestation coûte entre 200 € et 350 €.

  • un mandataire :

L’intervention d’un agent immobilier pour estimer un bien devient payante si un mandat de vente a été contracté avec le professionnel. Cela est stipulé par la loi Hoguet de 1970. Le coût de la prestation sera alors directement inclus dans les fameux frais d’agence que le mandataire ne percevra qu’à la concrétisation de la transaction. Là aussi, les tarifs sont définis librement par les agences.